Question 58 : En quoi le développement des marchés a- t- il modifié le rôle des banques dans l'économie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question 58 : En quoi le développement des marchés a- t- il modifié le rôle des banques dans l'économie?

Message par Sonja V le Sam 26 Mar - 10:49

INTRO : Les banques sont des établissements financiers qui collectent les dépôts du public, accordent des prêts aux entreprises et aux ménages et offrent des services financiers. Elles se sont adaptées à l’environnement économique changeant pour pouvoir pérenniser leur rentabilité et leur existence. Quels évènements ont conduits les banques à adapter leur rôle dans l’économie ? Dans une première partie, nous verrons le développement des marchés et dans une deuxième partie, nous verrons les conséquences sur le rôle des banques.

I) Le développement des marchés

- L’économie d’endettement : Jusqu’aux années 1980, on assiste à une expansion généralisée de l’intermédiation bancaire. Les marchés de capitaux sont très peu développés et les financements à moyen-long terme sont réalisés auprès des banques qui captent les dépôts de leurs clients à court terme, on parle alors de transformation. Dans un même temps, la bancarisation des ménages s’accélère et les organismes publics et semi-publics ont un besoin croissant de financement. Cependant, l’intermédiation bancaire connait ses limites, elle entraine une inflation forte. Les crédits deviennent chers. L’insuffisance des ressources bancaire et l’encadrement du crédit empêche le développement économique.
- L’économie de marché : A partir des années 1980, le monde bancaire connait de véritables changements structurels qu’on appelle les 3D :
• La désintermédiation : les entreprises et les organismes publics se financent directement sur les marchés sans intermédiation bancaire. De nouveaux titres sont émis par les agents non financiers.
• Le décloisonnement : le marché des capitaux s’ouvre à l’international suite à l’abolition du contrôle de change et l’arrêt de la distinction des établissements de crédit en banque de dépôt et banque d’investissement.
• La dérèglementation : Le marché des capitaux se modernise et en particulier la bourse qui offre des placements plus rémunérateurs aux ménages (apparition des OPCVM) avec l’apparition d’avantages fiscaux.
Enfin, les banques vont pouvoir se refinancer sur le marché interbancaire pour développer leur activité de crédit qui n’est plus encadré depuis 1987.
C’est pourquoi, on considère qu’à partir des années 1980, la France est passée progressivement d’une économie d’endettement à une économie de marchés financiers.

II) L’évolution du rôle des banques

Ces changements vont impacter directement les banques (éviter perte de PNB) qui vont devoir s’adapter pour conserver leur rentabilité. En effet, les revenus premiers des banques en 1980 proviennent à 90% de l’intermédiation bancaire. Elles fixaient alors librement les taux des crédits pour couvrir les charges inhérentes à leur activité (dont les risques) et garantir les dépôts des clients. A cette époque, les banques ont une part prédominante dans le financement de l’économie. La déréglementation de l’épargne avec :
- la dématérialisation des titres,  
- les privatisations,
- les nouveaux instruments financiers permettant aux grandes entreprises de se refinancer directement sur le marché (CAT / CDN / BMTN...)
- l’ouverture du marché aux banques étrangères
va entraîner une banalisation des réseaux et davantage de concurrence entres banques, marches de capitaux et autres institutions financières.
Face à cette concurrence, les banques ont adapté leurs activités pour maintenir leur place dans le financement de l’économie et dans la collecte des liquidités. Elles deviennent plus offensives en :
- s’ouvrant à cette nouvelle forme d’intermédiation
- en achetant des intermédiaires actifs en la matière
- en créant elle même des produits de marchés
- en s'élargissant aux activités para bancaire( assurances, gestion de fortune...)
- en rationnalisant les activités traditionnelles
A travers ces changements les banques génèrent de plus en plus de profit à travers des commissions qu’à travers leur marge d’intermédiation, en augmentant leurs activités hors bilan, même si elles sont soumises à une concurrence de plus en plus vive de la part d’intervenant non bancaire sur certains de leur métiers, elles leur ont répondu en élargissant leurs gammes de métiers et fonctions.
L’intermédiation de marché (finance indirecte) se développe au détriment de l’intermédiation classique.

Conclusion : les réformes bancaires et financières mises en œuvre par les pouvoirs publics dès le milieu des années 80 ont fait basculer le système d’une logique d’endettement à une logique de marchés de capitaux.
Ces mutations ont entrainé d’importantes transformations dans les stratégies et dans l’activité bancaires, donnant une part croissante à l’intermédiation de marché.
Dans l’ensemble, les banques ont su s’adapter.

Sonja V

Messages : 4
Date d'inscription : 29/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum