Question 43 : une insuffisance de FDR dans une entreprise industrielle indique t elle une situation catastrophique?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question 43 : une insuffisance de FDR dans une entreprise industrielle indique t elle une situation catastrophique?

Message par Sonja V le Dim 13 Mar - 19:29

L’objectif principal d’une entreprise est d’exercer une activité économique qui soit pérenne et qui permette de dégager un max de profit. Même si chaque entreprise est différente, chacune distingue dans son bilan un actif (l’actif immobilisé + actif circulant) et un passif (ressources stables + passif circulant).
La différence entre les ressources stables et ses actifs immobilisés représente le FDR.
Pour une entreprise industrielle, analyser son FDR est primordial.
Nous pouvons donc nous demander si pour ce type d'entreprise, une insuffisance de FDR est une situation catastrophique ?
Dans un premier temps, nous allons voir le fonctionnement d’une entreprise industrielle et son besoin en fonds de roulement, dans un second temps nous analyserons l'importance d'un FDR pour les entreprises industrielles.

I) L'entreprise industrielle

a) Caractéristiques

Une entreprise industrielle est une société de taille plus ou moins importante qui produit des biens en transformant des matières premières en produits finis afin de les vendre à d’autres entreprises ou directement au consommateur. Elle a donc besoin de matériels lourds pour transformer les matières premières, pour effectuer des assemblages etc...
Une entreprise industrielle dispose donc d’une manière générale, d’un actif immobilisé important (possession de nombreuses machines, installations techniques, matériels et outillages industriels).
Une entreprise qui transforme des matières premières les achète à ses fournisseurs, les stocke, les transforme, puis les vend à ses clients. Il apparait un besoin de financement entre le moment où l’entreprise paye ses fournisseurs et encaisse les règlements des clients.

b) Besoin en fond de roulement

L’exploitation d’une entreprise industrielle engendre donc des décalages de trésorerie entre les entrées et les sorties.
Elle génère des besoins en fonds de roulement et cela pour plusieurs raisons:
1. Les stocks sont importants (matières premières, produits en cours, produits intermédiaires, produits finis...).
Les stocks de produits finis sont, la plupart du temps, prépondérants par rapport aux autres catégories de stocks, parce qu’ils sont comptabilisés pour leur coût de production (soit l’ensemble des charges de fabrication). De plus, pour faire face à la demande, l’entreprise est souvent obligée de détenir un stock minimal.
2. Les créances clients sont conséquentes, car elles portent sur des sommes élevées (le prix de vente, c’est-à-dire le coût de production + les charges de distribution + la marge que s’accorde l’entreprise).La lourdeur des stocks et l’importance des créances clients sont synonymes de besoins élevés pour l’entreprise (car il s’agit de postes d’actif).
3. Les créances clients sont supérieures aux dettes fournisseurs, car elles portent sur des prix de vente de biens alors que les dettes reposent sur des prix d’achat de matières premières.

II) Le FDR d’une entreprise industrielle

a) FDR :

Le fonds de roulement représente une ressource durable, mise à la disposition de l'entreprise par ses actionnaires ou créée via l'argent dégagé de son exploitation, et destinée à financer les investissements et les emplois nets du cycle d'exploitation.
Le fonds de roulement sert à financer en partie le besoin en fonds de roulement (BFR), qui, en résumé, représente les éléments indispensables pour démarrer et maintenir le cycle d'exploitation de l'entreprise (l'achat des matières premières, la paye des salariés, etc... s'effectuent souvent avant le règlement des produits fabriqués par l'entreprise : les dépenses générées par l'activité de l'entreprise précèdent donc les recettes issues des ventes, et c'est parce que les décaissements précèdent les encaissements qu'il existe un besoin de financement).
L'importance du FDR dépend donc du type d'entreprise et de la branche d'activité. (industries différents de grandes surfaces)
Le FDR se calcul de la manière suivante :
ressources stables  - actif immobilisé.
On peut interpréter la situation en étudiant son niveau en fonds de roulement :
Si le FDR est négatif : Cela indique que l'entreprise ne dispose pas suffisamment de ressources financières pour supporter l'intégralité de ses investissements. On dit alors que l'entreprise est sous capitalisée : elle doit financer ses immobilisations (ce qu’elle possède) par des dettes bancaires à CT.
Si le FDR est nul : l'entreprise dispose de suffisamment de ressources financières pour financer ses besoins d’investissements à LT mais en revanche elle ne peut pas couvrir son cycle d'exploitation. (Attention aux imprévus)
Si le FDR est positif : L’entreprise couvre ses investissement sur le long terme et l’excédent obtenu couvre l’intégralité de son cycle d’exploitation. L’entreprise dispose d’une marge de sécurité suffisante en terme de trésorerie.

b) L’importance du FDR pour une entreprise industrielle

Pour l'entreprise industrielle, étant donné la longueur de son cycle d'exploitation et les besoins important que l'entreprise entraîne, il est évident que ce type d'entreprise suppose d'un FDR adéquat.
La vocation du fonds de roulement est de couvrir le besoin en fonds de roulement, en totalité ou au moins partiellement, afin de préserver l’équilibre financier de l’entreprise et de limiter les charges financières consécutives à l’endettement.
Plus le BFR est financé par le FR, plus l'entreprise est pérenne. Inversement, plus le FR est faible et le BDR financé par des dettes (trésorerie négative), plus l'entreprise industrielle sera fragile et dépendra de ses créanciers (banquiers, fournisseurs) pour maintenir et développer son activité.
Par ailleurs, l'insuffisance du FDR dans une entreprise industrielle n'indique pas forcement une situation catastrophique à condition que celle-ci ne perdure pas. (ex : une entreprise industrielle qui a entrepris une phase d’investissements massifs. L’augmentation des immobilisations est par conséquent très forte, et il se peut que l’augmentation parallèle des ressources permanentes ne se fasse pas (du fait de l’importance des investissements). Cette situation se traduira pendant une année par une insuffisance en fonds de roulement. Puis ensuite sera résorber l’année suivante par le biais d’une augmentation de bénéfices).
Si, en revanche, l’entreprise se trouve confrontée à une insuffisance en fonds de roulement structurelle, c’est-à-dire à une insuffisance en fonds de roulement s’étalant sur plusieurs années, la situation se révèle plus délicate et plus risquée. En effet, le financement des immobilisations est aléatoire et par conséquent plus dangereux. (Insolvabilité, déséquilibre financier, hausse de l’endettement...)

Conclusion : Au-delà du niveau de fond de roulement, on voit bien qu’il convient d’analyser les facteurs impactant le niveau du fond de roulement et du besoin en fond de roulement. Dans le cas d’une entreprise industrielle, ces éléments seront d’autant plus scrutés compte tenu de l’importance du fonds de roulement pour pouvoir financer le BFR, qui est par nature élevé avec un cycle d’exploitation long. Pour affiner cette analyse, il convient de l’effectuer sur plusieurs exercices afin qu’apparaisse l’évolution de l’entreprise.

Sonja V

Messages : 4
Date d'inscription : 29/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum